Mort de Rémi sur la Zad du Testet, réactions et rassemblements dans toute la France

Le dimanche 26 octobre aux alentours de 2 heure du matin, Rémi Fraisse, 21 ans semble avoir été touché mortellement par un projectile policier durant des accrochages entre flics et opposant au Barrage de Sivens. Si la situation est encore floue, la responsabilité des flics est évidente. Suivi des infos, rendez-vous, témoignages et communiqués.

Lundi 27 octobre

- 14 h : un article dans Le Monde laisse entrevoir la version policière en préparation, sous-entendant que le sac à dos de Rémi a pris feu :

Des éléments matériels pourraient contredire la version des manifestants. À l’heure du décès de Rémi Fraisse, une seule grenade offensive aurait été lancée par les militaires et les types de lésions que ces grenades occasionnent ne seraient pas compatibles avec les blessures de la victime. Enfin, les gendarmes s’interrogent sur le contenu du sac-à-dos du défunt. Les restes carbonisés du bagage seraient en cours d’analyse.

- 14 h : Un reportage de Vice sur place précise l’importance des dégâts commis par les grenades assourdissantes.

L’équipe médicale des opposants compte une quinzaine de blessés, la plupart à cause d’éclats de grenades assourdissantes dans les jambes et les bras. Des blessures qu’elle a déjà vues sur une autre ZAD, celle de Notre-Dame-des-Landes. Elle relève deux blessures à la tête qu’elle impute à des tirs de gaz lacrymogènes. D’autres blessures seraient le fait de tirs de flash-balls.(…) « Les forces de l’ordre ont utilisé tout l’arsenal des armes habituelles : flash-balls, grenades assourdissantes et désencerclantes, lacrymos… La totale. »

- 14h : la liste des rassemblements de ce soir mise à jour sur le site du collectif local Tant qu’il y aura des bouilles

  • Rassemblement ce lundi à la préfecture d’Albi à 14h
  • Rassemblement ce lundi à la préfecture de Nantes à 18h
  • Rassemblement ce lundi devant la préfecture de Gap à 10h
  • Rassemblement ce lundi devant la préfecture de Périgueux à 17h30.
  • Lundi 27 octobre16 heures, sous-préfecture de Forcalquier (Cf. tract)
  • Rassemblement lundi 27 octobre à 18h Place de la Liberté à Brest.
  • Marseille : lundi 27/10 à 17h30, au Vieux Port
  • Rassemblement lundi 27 octobre 2014 à 18h30 devant l’hôtel de ville de Poitiers.
  • Lundi soir à 18h30 devant la sous-préfecture de Redon.
  • Rassemblement lundi à 18h devant la préfecture à Rouen.
  • Rennes : rassemblement à 18h à la mairie.
  • Rennes : rassemblement à 18h à la mairie.
  • Lyon 19 h devant la préfecture
  • St Étienne 18 h préfecture
  • Devant la préfecture, ce lundi 27 à 18 heures, à Chambéry
  • Manifestation à Briançon ce mecredi 29/10 à 14h à Briançon devant la sous préfecture
  • A Nîmes : ce soir (lundi 27/10) rassemblement à 18h devant la Préfecture

- Un communiqué en anglais est disponible sur ContraInfo.

According to a statement from squatters in the ZAD of Notre-Dame-des-Landes, during the night between Saturday and Sunday the 26th of October 2014 a protester named Remi was killed in clashes that broke out after a rally against the construction of a dam along the Sivens forest in the wetland of Testet in the Tarn department (southern France).

- « Un pote est tombé » : dépêche AFP qui rapporte des témoignages confirmant l’usage de différents projectiles explosifs par la police.

- Reporterre [1] publie des témoignages qui rapportent que le décès de Rémi serait dû à l’explosion d’une grenade au niveau de la gorge. Un autre texte, publié hier soir sur le site de la Maison de la grève allait dans le même sens :La police assassine un manifestant sur la zad du Testet.

Selon les premiers témoignages c’est une grenade offensive ou une grenade assourdissante qui lui a explosé près de la gorge. Ce qui est sur c’est que la police a encore une fois bien fait son travail parce qu’a ce moment les flics ont gazé et chargé tant et si bien que personne parmi les centaines qui étaient présents s’en sont rendus compte directement. Et les flics ont continué pendant deux heures à jeter des grenades, des gaz (dont beaucoup en tirs tendus au niveau de la tête) et tirer au flashball.

- Hier soir des manifs ont eu lieu dans plusieurs villes, notamment à Toulouseet à Gaillac, où le rassemblement a été violemment dispersé par les flics. La presse locale titre carrément « Le centre-ville de Gaillac mis à sac hier soir ».

- Rassemblements prévus aujourd’hui :

  • Lyon, 19h devant la préfecture
  • Nantes, 18h devant la préfecture
  • Albi, à 14h devant la préfecture
  • Clermont-Ferrand, 19h devant la préfecture
  • Saint-Brieuc, 18h, Préfecture
  • Périgueux, 17h30 Préfecture
  • Saint-Étienne, 18h Préfecture
  • Rennes, 18h Mairie
  • Poitiers, 18h30 Hôtel de Ville
  • Marseille, 17h30 Vieux-Port (repris d’une page facebook)

Dimanche 26 octobre

Communiqué de la ZAD du Testet :

UN MORT.
Oui c’est confirmé.
Oui c’est grave.
Oui il y a eut des affrontements au Testet.
NON ON N’EN SAIT PAS PLUS.
Et contrairement à certains médias, on se refuse à faire passer des « informations » ne provenant que d’une seule source (la préfecture) et comportant énormément d’erreurs/manipulations…
Là, comme les ami-e-s sur place, c’est le choc, la tristesse, la désolation.
Le même choc qu’on a ressenti en découvrant l’étendue de la plaie béante dans la foret de Sivens.
La même désolation qu’on a ressentie quand on a vu les soldat bleus alors qu’il était annoncé qu’ils se feraient discrets.
… silence …
Il nous faut laisser les gens sur place se rassembler, parler ensemble, tenter de comprendre, affronter aussi leurs points de vue sur ce qui s’est passé et ce qui n’aurait pas du se passer.
Puis ils nous parleront.
Alors nous pourrons vous dire.
Mais pour l’instant le silence est la première des décences, pour pour ce jeune homme mort pour sauver une forêt.
Quel qu’ait été son choix de combat.
Nous pensons à toi.

Communiqué de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes :

Mort d’un manifestant au Testet – premier appel

Suite à la nouvelle de la mort d’un manifestant lors du rassemblement au Testet, nous avons reçu de premières nouvelles de camarades de la zad de Notre Dame des landes présent sur place. La mise en cause directe des forces de l’ordre dans la mort du manifestant semble se confirmer. Un communiqué donnant des précisions à ce sujet sera envoyé ce soir depuis la zad du Testet.

Dans l’attente de ce communiqué, les personnes rassemblées sur place lancent un appel à ce que partout en France s’organisent dès que possible des manifestations devant les lieux de pouvoir.

Localement, ils appellent à manifester ce soir dimanche à 18h devant l’hotel de police à Gaillac et demain lundi à 14h devant la Préfecture.

Nous ne pouvons laisser passer cette mort. Organisons nous ! Réagissons !</quote

Communiqué du collectif Tant Qu’il y aura des Bouilles, au Testet :

Rémi est mort cette nuit entre 2h et 3h à proximité des gendarmes et des CRS positionnés sur le chantier du barrage de Sivens à Lisle sur Tarn.
Nous souhaitons que toute la lumière soit faite sur les circonstances de ce décès, au plus vite.
Nous sommes sous le choc et présentons toutes nos condoléances à sa famille et amis-ies.
Ce soir, dimanche à 18h nous appelons à un rassemblement à Gaillac, place de la libération.
Un second rassemblement est d’ores et déjà prévu ce lundi à 14h à Albi, devant la préfecture.

Par ailleurs, toutes les personnes arrêtées lors de la manifestation ont été libérées.


Quelques vidéos sur le Testet :

- Vidéo datant du début de septembre, sur la répression spectaculaire sur le terrain, dans laquelle un vieil homme assène au flic « SI IL Y´A UN MORT ; CE SERA DE VOTRE FAUTE ! » (à 6 min).

2-Le conseiller général, l’arbre et le débat démocratique from Jolene White on Vimeo.

ZAD du Testet – 29 septembre 2014 from Tv Bruits on Vimeo.

- Les violences policières au Testet, c’est le quotidien, comme en témoigne cette vidéo récente :


Notes

[1Reporterre est par ailleurs critiqué pour son relais de certains membres de la complosphère.

LU SUR PARISLUTTESINFO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *