[Paris] 19 mai 2019, Manif déambulation « Bellevil’montant en luttes » Quartiers solidaires dans la galère !

Manifestation festive dimanche 19 mai à 16h Départ de Gambetta vers Amandiers, Ménilmontant, Couronnes, Belleville, parc de Belleville, Jourdain, Place des Fêtes.

On va déambuler pour découvrir les lieux de lutte de notre quartier. Solidarité, antiracisme, lutte contre la gentrification, violences interquartiers, droit au logement, dignité des immigrés, violences policières, défense des services publics, et plus !

L’idée est de fédérer les luttes locales pour des quartiers justes et solidaires.

Plus d’une dizaine des collectifs sont coorganisateurs et une autre douzaine qui très probablement nous rejoindra aussi (voir carte ) et tou·te·s les habitant·e·s sont invité.e.s à nous rejoindre.

Départ de la manifestation / déambulation à 16h de Gambetta pour une arrivée prévue vers 19h30/20h à Place des Fêtes. (Banquet festif, apportez vos contributions).

On s’arrêtera en divers lieux du parcours pour qu’à tour de rôle chaque mobilisation se présente et indique quels seraient les solidarités et moyens d’action collectifs avec les autres mobilisations du quartier. Ensemble on y arrivera !

Appel des collectifs :
Gilets jaunes de Belleville
La Cabane Gilet jaune Place des Fêtes Paris 19
Droit à la Belle Ville
Collectif Place des Fêtes
La Maison de l’air aux habitant·e·s
Collectif Carton Rouge, Non au Carrefour au Rectorat
Collectif Paris 20e Solidaire avec tous les migrants
CSP 20 (« Collectif des Sans-papiers du 20e »)
United Migrants
Les mères combattantes
La cantine des Pyrénées
Assemblée Populaire Belleville Menilmontant Debout
Convergence Belleville
CRI en villes
Assemblée Gilets jaunes 20e sud

Lu sur Paris-luttes.infos

Posted in ANTICAPITALISME, ANTIRACISME, ANTISEXISME, CONCERTS/FÊTES/RENCONTRE, MANIFESTATIONS | Leave a comment

seppuku😬angoisse😬prod.dudu

Posted in MUSIQUES | Leave a comment

[Rassemblement à Arles] Combattons l’exploitation de la main d’œuvre dans l’agriculture !

Appel à rassemblement en soutien aux travailleuses et travailleurs agricoles marocain.es et espagnol.es en procès contre Laboral Terra et 8 entreprises agricoles françaises, Jeudi 16 Mai 2019, à 13h30, au conseil des prud’hommes d’Arles.

En 2017, cinq travailleuses et travailleurs agricoles marocain.es et espagnol.es ont porté plainte contre Laboral Terra, entreprise de travail temporaire (ETT) spécialisée dans le travail agricole et contre huit donneurs d’ordre français qui les ont embauché.es via cette ETT. Ces derniers, implantés, dans le Vaucluse, les Bouches du Rhône et le Gard, embauchent régulièrement des travailleuses et travailleurs étrangers détaché.es dans la production, l’emballage et la distribution de produits agricoles.

Basé sur le droit européen, le détachement permet la mobilité des travailleurs au sein de l’UE et constitue, depuis une quinzaine d’années, le cadre d’emploi des travailleurs étrangers en Europe. Dans l’agriculture, il remplace les contrats OMI en instaurant des contrats de travail toujours plus flexibles et précaires : pouvant être rompus du jour au lendemain, ils permettent aux employeurs de payer moins de cotisations sociales et de passer des « commandes » collectives d’ouvriers sans avoir à faire de contrats individuels.

Après deux ans de procédure, Jeudi 16 mai prochain, se tiendra la dernière audience du procès de ces travailleuses et travailleurs. Employé.es depuis 2012 par cette agence d’intérim, basée à Castellon (Espagne) dans le cadre du travail détaché, elles et ils les attaquent au conseil des prud’hommes d’Arles pour travail dissimulé, non paiement des heures supplémentaires et des jours fériés, non respect des contrats de travail, non déclaration des accidents de travail et des congés maternité, manquement aux règles de sécurité au travail (non fourniture des équipements nécessaires).

Les faits ne sont malheureusement pas exceptionnels. Des centaines de femmes et d’hommes sont concernées par des situations similaires. Il s’agit seulement d’une des facettes d’un large système d’exploitation de travailleuses et travailleurs de la terre, dénoncé régulièrement par des associations, des syndicats et des médias à travers l’Europe.

La plainte, elle, est une des rares à aboutir dans la région.

Soyons nombreuses et nombreux à venir en solidarité. Combattons l’exploitation de la main d’œuvre dans l’agriculture, en France, en Europe aujourd’hui et demain !

Pour une égalité de droits entre tous les travailleurs et travailleuses !

Collectif de soutien aux travailleuses et travailleurs détaché.es

Lu sur Marseilles Infos Autonomes

Posted in ANTICAPITALISME, ANTIRACISME, MANIFESTATIONS | Tagged , , , , , , , | Leave a comment

[Mons, Belgique] Le 18 mai 2019 Manifestation pour Mawda, une enfant tuée : on n’oublie pas, on ne pardonne pas !

Appel à manifester le 18 mai 2019, entre 14h et 19h, à Mons (Place Léopold). La manifestation « Mawda : une enfant tuée, la vérité escamotée » est à l’initiative du Groupe Montois de soutien aux Sans-papiers et du Comité Mawda – Vérité et Justice.

Attention : un départ est organisé par le Comité Mawda depuis Bruxelles : gare du midi. Rdv à 12H15 (départ du train pour Mons à 12H45, arrivée 13H44), place Victor Horta, face à l’entrée de la gare.

Il y a bientôt un an, le 17 mai 2018, Mawda, une jeune enfant kurde de moins de deux ans est tuée sur le parking d’autoroute de Nimy-Maisière, au terme d’une poursuite menée par la police. D’emblée la police, le parquet, le gouvernement diffusent des informations mensongères. A ce jour le policier responsable des faits n’a toujours pas été inculpé. Malgré les différentes interpellations du Comité Mawda, aucun parti politique n’est en mesure à ce jour de relayer les demandes de mise en place d’une commission parlementaire afin que les responsabilités politiques qui ont conduit à la mort de la petite Mawda fassent l’objet d’une interrogation en profondeur. Faute de volonté politique le rapport du comité P ne concerne que les problèmes de communication qui précèdent le meurtre. L’affaire elle-même est saucissonnée entre plusieurs instances judiciaires, empêchant ainsi que la chaîne de commandements et donc de responsabilités soit interrogée.

L’affaire Mawda constitue clairement un point de rupture par rapport aux politiques de guerre aux migrants. Sans la pression d’une mobilisation citoyenne importante, sur le lieu même de l’instruction et du meurtre, à Mons, un an après, il y a de grandes chances, comme c’est souvent le cas dans ce genre de crime policier, que l’instruction se dirige vers un non lieu. Même si l’acte criminel du policier ne peut rester impuni, il s’agit surtout d’instruire ce qui est devenu un crime d’Etat. A travers la manifestation de la justice et de la vérité pour la petite Mawda, il s’agit de mettre fin à cette politique criminelle qui a armé le bras du policier. Soyons nombreuses et nombreux, ce samedi 18 mai à Mons pour exiger que justice soit rendu à la petite Mawda.

Apportez avec vous des vêtements pour petits enfants (de préférence de seconde main).

Plus d’information sur la page fb de l’évènement et du collectif Vérité et justice pour Mawda

Posted in ANTICAPITALISME, ANTICARCERAL, ANTIRACISME, MANIFESTATIONS | Tagged , , , , , , , | Leave a comment

dudu ☀️ emoji soleil ☀️

Posted in MUSIQUES | Leave a comment

[Lyon] 2ème édition du festival antipatriarcal, du 2 mai au 30 juin

Après une première édition réussie, la CGA Lyon (Coordination des Groupes Anarchistes) avec le Planning Familial, 2MSG (Migrations, Minorités Sexuelles et de Genre), le collectif Des Raciné.e.s, Chrysalides, Juives et Juifs Révolutionnaires présentent la 2ème édition du festival antipatriarcal du 2 mai au 30 juin.

Pour cette 2ème édition du festival antipatriarcat, les activités démarreront le 2 juin pour se terminer à la fin du mois de juin ! Elles seront plus diversifiées que l’année dernière et des dates pourront encore se rajouter au gré des propositions.

Pour cette année 2019, le festival se fera avec la Coordination des Groupes Anarchistes, le Planning Familial, 2MSG (Migrations, Minorités Sexuelles et de Genre), le collectif Des Raciné.e.s, Chrysalides, Juives et Juifs Révolutionnaires…

En plus de projections comme cela était le cas l’année dernière, il y aura des débats, des conférences, une boom féministe et peut-être bien aussi un ou deux concerts !

Voici le programme validé pour le moment (chaque événement aura droit à son article détaillé et il est possible qu’une ou deux dates soient décalées ou rajoutées) :

Continue reading

Posted in ANTICAPITALISME, ANTIRACISME, ANTISEXISME, CONCERTS/FÊTES/RENCONTRE | Tagged , , , , , , , , | Leave a comment

Contre l’agriculture industrielle et son monde

illustration : Malvie

Affiche réalisée par nos soins à la demande d’un collectif en lutte (contact indiqué sur l’affiche) contre l’agrandissement et l’extension d’une porcherie industrielle en Ille-et-Vilaine

Posted in ANTICAPITALISME, ANTISPECISME, Ecologie | Tagged , , , , , , , , | Leave a comment

! Gorgone !

Posted in ANTICAPITALISME, ANTIRACISME, ANTISEXISME, IMAGES | Tagged , , | Leave a comment

[Réflexion] Ébauche d’histoire populaire de la démocratie directe suisse

A propos du RIC : réflexion sur les usages actuels de la démocratie « directe » par le gouvernement suisse et son impact sur les luttes sociales. Il ne s’agit pas de dénigrer le RIC ou de s’en méfier de manière classiste ; mais simplement de le mettre en perspective avec le référendum d’initiative citoyenne tel qu’il existe déjà ailleurs qu’en France où nous sommes malheureusement très habitué.e.s à n’être que (mal) représenté.e.s. 

Nous pensons que la Suisse actuelle préfigure à bien des égards ce que pourrait être une France dans laquelle Emmanuel Macron n’aurait pas rencontré les Gilets jaunes : législation ultra-libérale, État faible, fiscalité très favorable au capital, puissance politique considérable des organisations représentant le capital, fortes inégalités de revenus, situation sociale totalement pacifiée. C’est pourquoi il nous semble particulièrement intéressant d’observer la démocratie directe depuis ce pays, qui en outre la pratique de façon intensive et depuis fort longtemps.

Nous ne voulons pas, par les éléments apportés ici, nous élever définitivement contre les outils de la démocratie directe. Ce serait d’ailleurs prétentieux de notre part de prendre position dans les débats d’un mouvement populaire depuis un pays qui connaît, depuis tant d’année, une pacification sociale presque parfaite.

Les rédacteurs de la synthèse mentionnée ci-dessus ont raison de préciser que : « Bien que l’application concrète du RIC pose des interrogations tout à fait légitimes, il faut l’interpréter comme une des instances « découvertes » par le mouvement, comme une des alternatives à son « devenir-parti » et à sa participation aux élections […] » De même, « [le RIC] représente le visage formel de ce pouvoir de veto et de révocation des décisions gouvernementales que le mouvement expérimente de façon efficace chaque samedi dans les rues. »

La démocratie directe en Suisse n’a pas émergé dans les circonstances d’un mouvement populaire puissant en mesure d’imposer des outils juridiques. Les luttes qui menèrent à l’instauration du referendum et de l’initiative dites populaires mêlaient les intérêts de catégories assez variées de la petite-bourgeoisie et du peuple dont les ouvriers n’étaient qu’une composante minoritaire. Ces circonstances font toute la différence avec la situation actuelle en France.

Néanmoins, il nous a semblé qu’un retour historique un peu complet sur les outils de la démocratie directe en Suisse pouvait apporter quelque chose aux débats. En particulier, nous pensons qu’il ne faut pas se limiter à examiner ces outils juridiques en fonction de leurs résultats comme le font les auteurs de la synthèse : « le référendum en Californie a légalisé la marijuana, en Suisse il a été utilisé contre les immigrés et à des fins islamophobes, dans l’histoire italienne il a consenti de faire approuver le droit à l’avortement, repousser le nucléaire et défendre l’eau publique. » C’est à la mesure de leurs effets sur la conflictualité sociale et la définition des participants aux débats politiques légitimes qu’il faut évaluer le référendum et l’initiative dites populaires.

C’est ce que nous nous proposons de faire ici en trois épisodes :

  1. nous essayerons de montrer que l’extension des droits politiques dits populaires se paye en fait d’une restriction de l’accès à ceux-ci ;
  2. nous rappellerons la séquences des initiatives xénophobes dites Schwarzenbach (1965-1985) et nous montrerons comment la démocratie directe sert surtout à faire diversion au profit des capitalistes ;
  3. nous essayerons de montrer quelle fonction historique a assumé la démocratie directe en Suisse.

Continue reading

Posted in ANTICAPITALISME | Tagged , , , , , , , , , , | Leave a comment

[Brest, 3 mai 2019] Discussion publique autour de la précarité

Invitation à une discussion publique organisée par le Collectif autonome des précaires de Brest sur le thème de la précarité  le 3 Mai à 19h à la ludothèque du patronnage laïque de Guérin.

La précarité revêt de nombreuses formes, malgré les tentatives pour isoler nos conditions, il semble évident que nous avons des intérêts communs, il nous faut donc les identifier pour mieux s’organiser.

Retrouvons-nous le vendredi 3 Mai à 19 à la ludothèque du PL Guérin pour une discussion autour de la précarité.

PS : Y aura de quoi grignoter

Info dénichée sur Bourrasque-info, le site mutualiste de la pointe bretonne

Posted in ANTICAPITALISME | Leave a comment