[FESTIVAL] 📜 🍻 8 événements féministes / anticapitalistes / antiracistes / écolos en septembre 2019 🍁 🍂

Il y a tellement de fêtes, festivals, soirées, rencontres – contre toutes les formes d’oppressions – de prévu.e.s pour ce mois de septembre 2019 qu’on vous en propose une petite sélecta hétéroclite. La plupart de ces événements dure plusieurs jours donc impossible de les louper 🤷

  • 6 – 9 SEPTEMBRE : 🌬️ / 5ÈME EDITION DE LA FÊTE DU VENT / 🌲AMASSADA (lieu occupé à Saint Victor, proche Albi/Montpellier) / Contre l’écologie industrielle /

Des balades et des discussions avec des gens savant.e.s 🙃 dans  un  cadre  sauvage  et  illégal  

Plus d’infos sur https://douze.noblogs.org/

  • 10 – 17 SEPTEMBRE : 🚔 / SEMAINE CONTRE LA RÉPRESSION / GRENOBLE / 📢

Cette semaine est destinée à faire connaître le collectif et à récolter des fonds pour les Gilets Jaunes interpellés le 1er mai dernier à la suite de la manifestation syndicale. Ces derniers passent en procès ce lundi 16 septembre, à 13h30, au Tribunal de Grenoble, et un rassemblement de soutien est appelé.

mardi 10/09 à 20h au bar Antigone, discussion et projection du documentaire Gilets jaune une répression d’Etat

jeudi 12/09 sur le campus de Saint Martin d’Herès : repas, stands et concerts

samedi 14/09 au squat du 38 rue d’Alembert :

Plus d’infos sur https://cric-grenoble.info/

  • 12-14 SEPTEMBRE : 🗨️   / CYCLE DE DISCUSSIONS  « TISSER LES LIENS D’UNE POLITIQUE DES FEMMES » / RENNES 📚

Plus d’infos sur : https://maisondelagreve.boum.org/spip.php?article103&id_evenement=50

  • 14-28 SEPTEMBRE : 🐭 🎙️/ NOUVELLES RENCONTRES INTER-TERREAURISTES / ZAD DE NOTRE-DAME-DES-LANDES / 🌿🏗️

Programme détaillé à venir, en attendant, voilà l’affiche ⭐

 

  • 13-15 SEPTEMBRE :😾  / RENCONTRES FÉMINISTES RÂLACHATTE#2 / NOTRE-DAME-DE-LA-SALVAGE (MILLAU) / 🦑

Tout au long du festival // Infokiosque, Stand Prévention, Frip’Mobile, Expositions, Coiffure, Tattoos (Petite scarabée), Piercing, Libre Expression, QueerDating, Caravane Librairie&Café «La Colporteuse», Criée, création collective avec Ariane Sirota, Espace D’écoute Sonore. Au programme : discussions, concerts, ateliers… 🔽🔽🔽

Plus d’infos sur la page de Râlachatte

  • 21 SEPTEMBRE :  🦉 / SOIRÉE POST APOCALYPTIQUE EN SOUTIEN AU SITE REBELLYON / LYON / 🎶 💫

Plus d’infos sur le site pour lequel la soirée est organisée !

  • 21-22 SEPTEMBRE : ⛏️ / WEEKEND FÉMINISTE ET ANTINUCLÉAIRE / SURPRISE PARTIE ET ÉVÉNEMENTS RADIEUX / BURE / 💚

Toutes les infos sur le site de l’événement

  • 28-29 SEPTEMBRE / FÊTE ET MANIFESTATION CONTRE LA MEGA POUBELLE NUCLÉAIRE / VENT DE BURE / NANCY / ⏱️

Partagez cet article 🏹 merci 💜

[PARTAGE DE SAVOIRS] 🌈Pratiquer un sport dans un contexte anti-sexiste, anti-raciste et non marchand🤺

Cours de sport féministes, accessibles à tou.te.s ? Cours de sport autogérés ? 

Pour toi qui t’intéresse au sport autonome / non-marchand / hors des logiques compétitives et patriarcales pratiqués par les clubs, et veux en pratiquer un avec des personnes qui partagent ce point de vue, voici un aperçu de ce qui existe déjà et n’attend que toi. Les cours commencent souvent en septembre alors c’est l’occas’ d’aller les rencontrer ou d’en parler aux potos qui cherchent à découvrir l’existence de nouveaux muscles dans leurs corps

Attention, la liste n’est pas exhaustive et ne demande qu’à être enrichie : si tu as un club/une équipe/une initiative à faire connaître on l’ajoutera avec plaisir (à condition qu’ielles soient attentif.e.s à des pratiques telles que le prix libre, l’inclusion de personnes non dominantes, le partage horizontal de savoirs…). 

Parce que c’est plus simple, par région, on a :

Au Nord

MONTREUIL 

🥋/ L’ASPA / SPORTS DE COMBATS / 🥊 

Les cours commencent le 2/09
Lundi 18h30 : Lutte (luta livre, grappling)
20h : Boxe anglaise
Mardi 19h : Systema en non mixité -sans mecs cis- (centre social 20ème, 38 rue des Amandiers)
Mercredi 20h : Capoeira (A partir du 11 septembre)
Jeudi 18h30 : Préparation physique (renforcement musculaire et cardio)
20h : Sanda (Boxe chinoise pieds-poings-projection avec orientation MMA)
Samedi 12h : Yoseikan
▶️ https://www.facebook.com/Laspa-285930648280077/

SAINT DENIS

👊 / UN RING POUR TOU.TE.S / BOXE FÉMINISTE / 🥊
Session de rentrée le 5 septembre 2019
Voir l’évènement fb : https://www.facebook.com/events/479886692576131/ : « Reprise des cours de boxe anglaise en non-mixité, débutant.e.s bienvenue. Tenue de sport exigée + bouteille d’eau, bandes et protège-dents. Douches et vestiaires sur place, prêt de gants, casques et cordes à sauter. Objectif : confiance en soi, sororité et bien-être physique et mental !
▶️https://www.facebook.com/unringpourtout.e.s/?eid=ARBKzJCfSdOz5go7ryGLHH5Duu7ol_hMpG4dVQb1K4KbvggA9AjAVgMzehrxyR39WRA1XBaOf2eoOj21

VITRY SUR SEINE 

🐉 / BOXE POPULAIRE POING EN L’AIR / ✊

« Pour sortir des dérives capitalistes du sport moderne, de compétition, de performance du corps, la domination masculine et du toujours plus, qui exclue ceux et celles qui n’ont pas le bon profil »
▶️ https://www.facebook.com/pg/Boxe-Populaire-Poing-en-lAir-313714009468153/about/?ref=page_internal
Contact : poingenlairpopulaire@gmail.com

PARIS 20EME 

💥 / LES DÉGOMMEUSES / FOOT FÉMININ EN LUTTE CONTRE TOUTES LES  FORMES DE DISCRIMINATIONS / ⚽
Les entraînements ont lieu tous les lundis et mercredis de 19h30 à 21h au stade Louis Lumière, dans le 20ème arrondissement de Paris.
Pour s’inscrire il faut se manifester en début de saison sportive, dès le mois de septembre. Les retardataires pourront s’inscrire sur une liste d’attente, en cas de désistement en cours d’année.
L’adhésion annuelle est fixée à 20 euros. Les personnes sans revenu ou disposant de moyens limités peuvent obtenir une exonération.
Par ailleurs, vous pouvez adhérer sans jouer au football pour soutenir l’équipe
▶️http://lesdegommeuses.org/

 

⚽/ MENIL FOOTBALL CLUB 1871 (MFC 1871) / LOVE FOOTBALL HATE FASCISM / 🔥
▶️https://www.facebook.com/MenilFC/

▶️https://www.instagram.com/mfc1871/?hl=fr

 

A l'Est

LYON

🥊 / BOXE POPULAIRE X ROUSSE / ✊

 « C’est la volonté d’habitants de X-rousse d’avoir une pratique sportive collective , dans la tradition d’auto-organisation historique de ce quartier. C’est l’idée de ne pas reproduire les comportements discriminatoires vecus dans d’autres structures sportives »
▶️ https://www.facebook.com/Boxe-populaire-x-rousse-1506554526287428/

⚽🏃‍ / LES DÉBUTEUSES / FOOT POPULAIRE ANTIRACISTE ET FÉMINISTE / 🙌

Plaine des Jeux de Gerland

▶️https://www.facebook.com/lesDebuteuses/

Événement de rentrée le 14 octobre 2019 , tournoi de foot anti raciste : https://www.facebook.com/events/335679820433844/

🤼 / ACL AMICALE DU COMBAT LIBRE / BOXE PIEDS POINGS / MMA / GRAPPLING / 🥋

Entraînements à l’Atelier des Canulars / Gala de rentrée fin septembre, date à venir

▶️amicale_combat_libre_lyon@lists.riseup.net (c’est une maillist)

 

SAINT ETIENNE

🥊 / BOXE POPULAIRE SAINTE / 🏴▶️https://www.facebook.com/pg/boxepopulaire/events/?ref=page_internal

STRASBOURG

🤼‍ / ACTION SPORTIVE LIBERTAIRE / SPORTS DE COMBAT / 🥋
Lundi : 17h45 – 20h Savate Boxe Française
20h – 22h Muay-Thaï
20h – 22h Self défense en mixité choisie (sans mec cis)

Mardi : 18h Tai Chi Chuan

19h Yoga

Mercredi en alternance de 17h30 à 19h30 :
1er et 3ème mercredi : Boxe Anglaise
2ème et 4ème mercredi : Self-défense mixte

Dimanche : 14h Football (en extérieur)
▶️https://actionsportivelibertaire.noblogs.org/adhesion/

 

DIJON

🤼 / COURS D’AUTO-DÉFENSE NON MIXTE / LA MISTOUFLE FA / 🏴

Cours d’auto défense en non mixité féminine chaque premier mardi du mois.

Foyer des Jeunes Travailleurs Urbanalis.

▶️ https://www.facebook.com/pg/mistoufledijon/about/?ref=page_internal

 

A l'Ouest

RENNES

🤸 / SPORTS DE COMBAT / FERME DE LA HARPE / 🥊

Alors qu’on pensait qu’il n’y avait plus de cours sur Rennes, il paraît que des cours reprennent cette année à la ferme de la Harpe, en mixité choisie (sans mascus, en gros).

Pour s’inscrire, contacter : deboutlescorps@lists.riseup.net

FOUGÈRES

🌬️ / BASKETBALL ET SPORTS DE COMBATS AUX OISEAUX DE LA TEMPÊTE / 🏀 

Basket de rue, tous les mardis de 18h à 20h

Plus d’infos à venir (bientôt!) sur les sports de combat (dans un autre lieu que le local)

▶️ https://www.facebook.com/localautogerefougerais/?hc_location=ufi

 

BORDEAUX

🏈 / BOURRASSOL RUGBY INTERNATIONAL CLUB / RUGBY DE QUARTIER / 🦐

Rentrée de la BRIC le 15 septembre 2019, 15h-18h

Arrêt Patte d’oie ligne A ou bus 66 arrêt Decamps

Mercredi 17h30-19h30

Dimanche 15h-18h

▶️ https://www.facebook.com/BRICrugby/

 

Dans le Sud

MARSEILLE

🥊 / BOXE POPULAIRE MARSEILLE / 💪
Lundi – 20h30 ( Pieds poings )
Mardi – 20h 30 ( sol )
Vendredi – 19h30 ( anglaise )

Reprise le 9 septembre
▶️https://www.facebook.com/Boxe-Populaire-Marseille-996237197108588/

MONTPELLIER

🥅 / FOOTBALL DU PEUPLE SPORT POUR TOU.TE.S / ⚽
Reprise le 8 septembre à 17h, stade du père Prevost
▶️https://www.facebook.com/footballdpm?ref=ts&fref=ts

un peu plus loin...

MONTREAL (Canada)

🏴 / BLACK FLAG COMBAT CLUB / 🥋
▶️https://www.facebook.com/Blackflagcombatclub/
Evènement de rentrée : https://www.facebook.com/events/352112479000464/

 

Belgique

BRUXELLES

✨ / Nemesis Fighting Club / Cours d’autodéfense féministe et de boxe pour les minorités de genre, Schaerbeek / 🥋

Nouveau club dont vous pouvez lire le manifeste ici.

Début des entraînements le samedi 21 septembre 2019

« Le projet politico-sportif Nemesis Fighting Club est un espace féministe et populaire qui véhicule des valeurs antifascistes, autogestionnaires, de respect mutuel et de transmission des connaissances et des expériences. C’est un lieu d’entre-aide, de solidarité, d’apprentissage du sport et des luttes féministes.

Le Nemesis Fighting Club s’adresse à des groupes mixtes de femmes et minorités de genre. Il a pour but de créer une organisation féministe selon une double perspective (pratique sportive et discussions politiques). […] »

Evènement de rentrée : cours de boxe et d’autodéfense féministe tous les samedis

▶️ https://www.facebook.com/Nemesis-Fighting-Club

 

LIÈGE

🥊 / Boxe populaire Liège / 🙀

Ouvert à toutes et à tous, les ateliers se veulent être des lieux de rencontre, d’apprentissage, de transmission et d’échange. Chaque semaine, deux ateliers et occasionnellement des rencontres avec d’autres clubs, des stages ,(non mixtes et mixtes) , etc… Il n’y a pas d’entraineurs.euses ou d’instructeurs.trices mais des personnes de référence qui encadrent bénévolement les ateliers. Il s’agit de personnes passionné.e.s issues du monde des sports de combats.
Lundi et mercredi 19h – 21h30 : Boxe pied et poing ( Muay thai )
Mercredi une fois sur deux 19h – 21h30 : Self-défense .
Lundi et mercredi 17h – 19h : Salle ouverte – Pratique libre.

▶️ https://www.facebook.com/BoxePopulaireLiege/

 

[Cévennes] 27 août 2019 : ⛔ Rassemblement contre l’arrêté municipal « anti-tract » à Saint Jean du Gard

EDIT : suite à de l’agitation au court d’un marché, l’arrêté a été annulé !!

Le village de Saint Jean du Gard est sous haute tension depuis qu’un récent arrêté municipal interdit de distribuer tracts et flyers sans autorisation préalable. Un nouveau rassemblement est appelé mardi 27 août pour s’opposer à cette mesure liberticide et pour dénoncer les tentatives d’intimidations policières ayant eu lieu lors des précédentes mobilisations.

La municipalité de Saint Jean du Gard persiste dans le mépris de la population du village et a encore fait envoyer les forces de l’ordre ce mardi 20 août au marché pour tenter de faire appliquer son arrêté anti-tract. Continue reading « [Cévennes] 27 août 2019 : ⛔ Rassemblement contre l’arrêté municipal « anti-tract » à Saint Jean du Gard »

[Répression] 💰 Récit d’un contrôle Caf 🔐

Petit récit d’un contrôle caf à Nantes. Parce qu’ils nous fliquent et décident de ce que l’on doit faire de nos vies.

Sue le même thème : Quelques conseils face aux visites domiciliaires de la caf

En résumé, si vous utilisez tor pour votre déclaration trimestrielle ou que vous la faite depuis l’étrangers, vous risquez un contrôle caf. J’ai pris un peu de temps pour vous raconter le mien.

« Je suis bénéficiaire du rsa depuis pas mal d’années. Dernièrement, j’ai été convoqué à la caf de nantes pour un contrôle. apparemment, une contrôleuse de la caf m’a pris en chasse. C’est vraiment l’impression que j’ai eu, une impression de prédation. Les controleuses/eurs de la caf font la « chasse aux fraudeuses/eurs ». Leur metier me semble être de radier le plus de beneficiaires possibles. D’abords reperer une proie potentielle, ensuite l’acculer, et enfin chercher une bonne raison de lui enlever ses droits.

J’ai reçu un courrier qui m’indiquait le jour et l’heure de la convocation. Je n’étais pas disponible ce jour là. j’ai appelé plusieurs fois pour décaler le rdv. j’ai laissé un message et quelques jours après avoir raté le premier rdv, j’ai reçu par la poste une nouvelle convocation, une nouvelle fois un jour ou je n’étais pas dispo.

Je trouve important de signifier aux contrôleuses/eurs de la caf qu’on n’est pas à leur disposition et qu’il ne leur suffit pas de siffler pour nous voir accourir. J’ai donc rappelé et nous avons convenus d’un nouveau rdv. J’aime bien me dire que la contrôleuse n’a pas eu le temps de convoquer quelqu’un/e d’autre au moment ou j’ai reporté le rdv et que ça a fait baisser son nombre de rdv.

Bon, un moment, le jour du contrôle est quand même arrivé. la contrôleuse m’a averti que le contrôle avait lieu parce que j’ai validé ma déclaration trimestrielle en ligne avec une adresse ip localisée en Allemagne alors que je suis sensé résider en France. Je lui ai dit que j’utilise le proxy tor et que même si je paraissais être en Allemagne, j’étais pourtant en France.

Continue reading « [Répression] 💰 Récit d’un contrôle Caf 🔐 »

Justice pour Steve – Compte-rendu des mobilisations et de la situation actuelle

Depuis la découverte du corps de Steve la semaine dernière, une grande journée de mobilisations à eu lieu à Nantes et des tas de villes ont vu fleurir les rassemblements, manifestations et autres actions pour exiger la Justice pour Steve et dénoncer les violences policières.
Récit de la journée nantaise de mobilisations et résumé de ce qui c’est passé depuis la disparition de Steve.

Où est la Justice ? Bilan des faits depuis l’attaque des flics sur la fête de la musique

Le Gouvernement et la Police agissent très vite et presque tous les jours depuis le début de cette affaire, pour ne pas perdre le fil, résumons ce qui c’est passé depuis le début :

La nuit du vendredi 21 juin au samedi 22 juin, c’est la fête de la musique. A 4h du matin, la police intervient sur le quai de Wilson, où la musique continue après l’horaire qui était fixé. Mediapart revelera que la Police s’était retrouvée dans la même situation en 2017 et avait renoncé à intervenir, à cause des risques trop grand. La soirée c’était alors fini simplement, avec une heure de retard. [1].

En 2019, elle donne l’assaut. Le lendemain, presque heure par heure, de plus en plus d’infos circulent sur le déferlement de violences qui a eu lieu. D’abord la Préfecture prétend que seulement 3 personnes sont tombés à l’eau dans la nuit, sans lier cettte information avec la charge policière, et affirme n’être au courant d’aucune disparition. [2]

Très vite cette version commence à flancher. La diffusion de vidéos montrant l’ultra-violence de la charge sur les fêtards font remonter l’info en tête des journaux, la Préfecture admet 14 chutes à la Loire. Ne pouvant plus garder le silence, la stratégie du pouvoir change et est ouverte dans la foulée une enquête pour « disparition inquiétante » visant à rechercher Steve ainsi qu’une enquête de l’IGPN visant le déroulement de l’intervention policière et demandée par le Ministre de l’Intérieur, Castaner. [3]
Rapidement, il y a une fronde au sein de la Police, un flic syndiqué dénonce un « ordre aberrant » et la « vision exclusivement musclée » du commissaire à dirigé l’attaque du Quai. [4]

Après ça, commence la longue recherche de Steve, notamment en draguant la Loire. 
Pendant ce temps, d’autres enquêtes viennent s’ajouter : le Défenseur des Droits, qui une autorié judicaire indépendante, s’auto-saisi sur la disparition de Steve. [5]
Mais surtout 89 personnes qui étaient présente à la soirée et qui ont vécu l’attaque des flics portent plainte pour « mise en danger de la vie d’autrui et violences volontaires par personnes dépositaires de l’autorité publique ». [6]. Vous pouvez trouver leurs témoignages sur le FB de Média’son (lien dans cet article
Le pouvoir riposte rapidement et tente de reprendre la main sur la version des faits : jouant sur les mots, ça affirme ça et là que l’attaque du quai n’était pas une charge, ça parle de « jeunes tombés à l’eau » comme ci c’était sans lien l’intervention policière… [7]

Continue reading « Justice pour Steve – Compte-rendu des mobilisations et de la situation actuelle »

[Hommage] 31 juillet 1977 à Malville : Vital Michalon est assassiné par la police

Le 31 juillet 1977, parmi 60.000 citoyens antinucléaires qui manifestent contre la construction du surgénérateur Superphénix à Creys-Malville (Isère), Vital Michalon est tué par l’explosion d’une grenade offensive tirée par les forces de police.

En 1977, pour accueillir cette manifestation d’ampleur, préparée depuis plusieurs mois, le préfet René Jannin a déployé des moyens importants : 5000 CRS, gendarmes et gardes mobiles, hélicoptères, véhicules amphibies, ponts mobiles, un régiment de gendarmes parachutistes et des membres des brigades anti-émeutes. 5500 hectares autour du périmètre de la centrale sont interdits à toute circulation. 

Vital Michalon, 31 ans, est abattu par un tir tendu de grenade lacrymogène. L’autopsie conclura à une mort causée par des « lésions pulmonaires du type de celles que l’on retrouve lors d’une explosion ». Plusieurs dizaines de manifestants sont blessés, dont deux mutilés, Michel Grandjean et Manfred Schultz : l’un perd un pied et l’autre une main. Le CRS Tousot perd aussi une main avec la grenade qu’il voulait lancer. Continue reading « [Hommage] 31 juillet 1977 à Malville : Vital Michalon est assassiné par la police »

[Manifestation] Justice pour Steve 😢 – Samedi 3 août à Nantes

Plus d’un mois après, le corps de Steve a été repêché dans la Loire.
Le même jour, Edouard Philippe annonce que « Selon l’IGPN, aucun lien ne peut être établi entre l’intervention des forces de l’ordre et la disparition » de Steve Maia Caniço.

A nouveau, l’impunité des meurtres policiers est dévoilé au grand jours.
Pour défendre le droit de danser et contre l’impunité policière, une manifestation est prévue ce samedi 3 août à 13h place du Commerce.

Communiqué de la Coordination Nationale des Sound systems : Nous apprenons aujourd'hui la découverte du corps de Steve…

Gepostet von Testitek Family am Dienstag, 30. Juli 2019

Continue reading « [Manifestation] Justice pour Steve 😢 – Samedi 3 août à Nantes »

👁️‍🗨️ Parlons de Signal 📴

Signal c’est l’application de messagerie chiffrée du moment. Son usage se répand, sans réflexions collectives sur ses conséquences. Signal modifie nos pratiques d’organisations, nos relations sociales et notre rapport à la sécurité. Voici une brochure proposant des pistes de discussions.

La brochure qui suit a été initialement publiée en anglais sur le site North Shore Counter Info Je suis tombé dessus par hasard en me promenant sur les internets. Assez vite j’ai été frappé de voir à quel point l’auteur·e pointait du doigt les mêmes problèmes auxquels j’ai pu être confronté avec Signal – pour celleux qui l’ignorent encore Signal est une messagerie chiffrée utilisable depuis un smartphone ou un ordinateur, la première partie de la brochure revient plus longuement sur son origine et son usage. Ces derniers mois, la majorité de mon entourage s’est mis à utiliser Signal. L’existence de cette application m’a pas mal convaincu de posséder un smartphone, et je ne crois pas être le seul.

Visiblement en Amérique du Nord le phénomène s’est déjà produit il y a quelques années, entraînant un certain bouleversement des pratiques et des relations sociales dans les milieux autonomes. La même chose commence à arriver ici, en France, et comme l’explique l’auteur·e, il n’y a pas que du bon là-dedans. Si j’évoque l’injonction à être joignable en permanence, la surévaluation de la protection amenée par Signal, l’exclusion sociale des personnes non pourvu·e·s de Signal, les groupes où se répandent des vents de panique, etc, je suis sûr que ça parlera à beaucoup de monde. Tout ceci, et beaucoup d’autres choses sont discutées dans cette brochure, plus quelques conseils pour éviter les erreurs les plus grossières, et à minima inciter chacun·e à questionner et discuter son usage de Signal.

N’étant pas vraiment bilingue, quelques erreurs de traductions se sont sûrement glissées à quelques endroits, notamment lorsqu’il s’agissait de retranscrire de l’argot. Le texte original ayant été écrit depuis le Canada anglophone les références ne collent pas toujours avec la France, surtout lorsque sont évoqués des textes de lois. J’ai fait le choix modifier le texte à la marge, en ajoutant parfois des notes propres au contexte français.

Lien vers la brochure en format A4

Lu sur iaata.info (réseau mutu toulousain)

[gilet jaune]🚧Deuxième Assemblée des assemblées : appel de Saint-Nazaire🚧

Résultat de recherche d'images pour "gilet jaune"

Nous Gilets jaunes, constitué·e·s en assemblées locales, réunis à Saint-Nazaire, les 5, 6 et 7 avril 2019, nous adressons au peuple dans son ensemble. À la suite de la première assemblée de Commercy, environ 200 délégations présentes poursuivent leur combat contre l’extrémisme libéral, pour la liberté, l’égalité et la fraternité.

Malgré l’escalade répressive du gouvernement, l’accumulation de lois qui aggravent pour tou·te·s les conditions de vie, qui détruisent les droits et libertés, la mobilisation s’enracine pour changer le système incarné par Macron. Pour seule réponse au mouvement incarné par les Gilets jaunes et autres mouvements de lutte, le gouvernement panique et oppose une dérive autoritaire. Depuis cinq mois partout en France, sur les ronds-points, les parkings, les places, les péages, dans les manifestations et au sein de nos assemblées, nous continuons à débattre et à nous battre, contre toutes les formes d’inégalité et d’injustice et pour la solidarité et la dignité.

Nous revendiquons l’augmentation générale des salaires, des retraites et des minima sociaux, ainsi que des services publics pour tous et toutes. Nos solidarités en lutte vont tout particulièrement aux neuf millions de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté. Conscient·e·s de l’urgence environnementale, nous affirmons, fin du monde, fin du mois, même logique, même combat.

Face à la mascarade des grands débats, face à un gouvernement non représentatif au service d’une minorité privilégiée, nous mettons en place les nouvelles formes d’une démocratie directe.

Concrètement, nous reconnaissons que l’assemblée des assemblées peut recevoir des propositions des assemblées locales, et émettre des orientations comme l’a fait la première assemblée des assemblées de Commercy. Ces orientations sont ensuite systématiquement soumises aux groupes locaux. L’Assemblée des assemblées réaffirme son indépendance vis-à-vis des partis politiques, des organisations syndicales et ne reconnaît aucun leader autoproclamé.

Pendant trois jours, en assemblée plénière et par groupes thématiques, nous avons tou·te·s débattu et élaboré des propositions pour nos revendications, actions, moyens de communication et de coordination. Nous nous inscrivons dans la durée et décidons d’organiser une prochaine Assemblée des assemblées en juin.

Afin de renforcer le rapport de forces, de mettre les citoyen.ne.s en ordre de bataille contre ce système, l’Assemblée des assemblées appelle à des actions dont le calendrier sera prochainement diffusé par le biais d’une plateforme numérique.

L’Assemblée des assemblées appelle à élargir et renforcer les assemblées citoyennes souveraines et de nouvelles. Nous appelons l’ensemble des Gilets jaunes à diffuser cet appel et les conclusions des travaux de notre assemblée. Les résultats des travaux réalisés en plénière vont alimenter les actions et les réflexions des assemblées.

Nous lançons plusieurs appels, sur les européennes, les assemblées citoyennes populaires locales, contre la répression et pour l’annulation des peines des prisonniers et condamnés du mouvement. Il nous semble nécessaire de prendre un temps de trois semaines pour mobiliser l’ensemble des Gilets jaunes et convaincre celles et ceux qui ne le sont pas encore. Nous appelons à une semaine jaune d’action à partir du 1er mai.

Nous invitons toutes les personnes voulant mettre fin à l’accaparement du vivant à assumer une conflictualité avec le système actuel, pour créer ensemble, par tous les moyens nécessaires, un nouveau mouvement social, écologique, populaire. La multiplication des luttes actuelles nous appelle à rechercher l’unité d’action.

Nous appelons à tous les échelons du territoire à combattre collectivement pour obtenir la satisfaction de nos revendications sociales, fiscales, écologiques et démocratiques. Conscient.e.s que nous avons à combattre un système global, nous considérons qu’il faudra sortir du capitalisme. Ainsi nous construirons collectivement le fameux « toutes et tous ensemble » que nous scandons et qui rend tout possible. Nous construisons toutes et tous ensemble à tous les niveaux du territoire.

Le pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple. Ne nous regardez pas, rejoignez-nous.

Saint-Nazaire, 7 avril 2019

😷Il n’y a pas que pour casser qu’on peut avoir besoin de dissimuler son visage en manif😷

Alors que la loi « anti-casseurs » est sur le point d’être définitivement adoptée par le parlement, quelques réflexions sur la mesure consistant à interdire aux manifestant-e-s la dissimulation de leur visage.

Si de nombreuses organisations s’alarment des mesures – il est vrai particulièrement scandaleuses – de la loi dite « anti-casseurs » visant à interdire de manifestation certaines personnes, l’interdiction de se dissimuler le visage semble beaucoup moins faire l’unanimité contre elle. Pourtant, il s’agit là aussi d’une grave atteinte aux libertés fondamentales, qui aura des conséquences directes sur les différentes luttes et contestations en cours et à venir.

Mais revenons tout d’abord sur l’article en question :

Est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 € d’amende le fait pour une personne, au sein ou aux abords immédiats d’une manifestation sur la voie publique, au cours ou à l’issue de laquelle des troubles à l’ordre public sont commis ou risquent d’être commis, de dissimuler volontairement tout ou partie de son visage sans motif légitime. » [1]

La formulation « risquent d’être commis » laisse donc une très grande liberté d’interprétation (notion déjà très floue, à partir de quel moment peut-on établir qu’il y a réellement un risque ou non de troubles à l’ordre public ?) et devrait pouvoir s’appliquer à peu près à n’importe quelle manif… L’expression « sans motif légitime » est également très importante, cela laisse entendre que venir avec le visage dissimulé en manif fait de vous à priori un.e individu auteur d’un délit. Si la police vous arrête alors que vous êtes masqué.e, ce sera à vous de prouver devant un tribunal que vous aviez un motif « légitime » pour vous masquer, même si vous n’aviez pas l’intention de participer à des troubles. En résumé, ce sera à vous de prouver que vous n’aviez pas l’intention de commettre un délit à priori considéré comme déjà commis ! Minority report ? Non, juste le droit français, très prochainement…

Cette mesure repose donc en réalité sur l’idée – largement répandue et répétée en boucle dans les médias – que venir en manif avec le visage dissimulé implique nécessairement, ou en tout cas dans la majorité des cas, de le faire en vue de commettre des « troubles à l’ordre public ». On avait déjà vu depuis quelques années les condamnations de manifestant-e-s se multiplier pour « groupement en vue de commettre des violences » simplement parce que ces dernier-e-s portaient sur elleux du matériel de protection contre les gaz lacrymogènes (sérum physiologique, lunettes de piscines…), assimilés par les tribunaux à « l’attirail du casseur » ; désormais un simple foulard sur le nez risque de faire de vous un.e dangereux-se black bloc ultra-violent d’ultra-gauche, bref le pire cauchemar des vitrines et de leurs familles…
S’il est évident que certaines personnes se masquent afin de pouvoir attaquer les symboles de l’état et du capitalisme tout en limitant le risque pour elles d’être identifiées et interpellées, il existe aussi pourtant une multitude d’autres raisons pour lesquelles on peut avoir envie ou besoin de se masquer en manif.

Du carnaval aux zapatistes : une forme d’expression

Il existe de nombreux exemples historiques où le fait de se masquer est attribué à une forme d’expression contestataire. On pense notamment à la tradition carnavalesque, où le temps de quelques jours avec l’aide de déguisements les rôles sociaux se retrouvent bouleversés voire inversés : les hommes se déguisent en femmes, les pauvres en riches et vice-versa. Si le carnaval par sa durée limitée ne propose pas en soi de véritables perspectives révolutionnaires, cette tradition a inspiré et inspire toujours de nombreuses luttes sociales. On se souviendra ainsi pendant longtemps de certaines manifestations à caractère carnavalesque contre la construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes [2] tandis que de plus en plus de carnavals indépendants comme à Marseille, Montpellier ou encore Forcalquier tentent d’articuler festivités et intervention politique.

Des salamandres dans les rues de Nantes

Au-delà du carnaval, le masque est un symbole de rébellion important inscrit dans la culture populaire : Zorro, V pour Vendetta, Fantômas… S’attaquer à la dissimulation du visage, c’est vouloir interdire toute contestation de l’ordre établi, c’est un symptôme du durcissement autoritaire du pouvoir qui s’illustre également de façon spectaculaire avec la multiplication des violences policières et la répression des mouvements sociaux.
Que dire aussi de toutes ces personnes qui viennent en manif avec un masque à l’effigie de personnalités politiques pour se moquer ? Des fanfares et battucada déguisées ? Des pink-blocs et witch-blocs dans lesquels beaucoup de personnes se dissimulent au moins une partie du visage ? Bref toute ces initiatives qui rendent nos luttes joyeuses et festives !

Enfin, la dissimulation du visage peut aussi paradoxalement être un moyen pour les opprimé.e.s de se rendre visible. Si les Gilets Jaunes ont opté pour ce vêtement qui passe difficilement inaperçu, d’autres 25 ans auparavant ont fait le choix de se cacher derrière des passes-montagnes afin de faire connaître au monde leur rébellion : les zapatistes du Chiapas. Depuis le 1er janvier 1994, dans ces territoires très pauvres situés au Sud-Est du Mexique, les insurgé.e.s choisissent de porter une cagoule lors de leurs apparitions publiques. Outre la nécessité de préserver leur anonymat face à la répression de l’état mexicain, ne pas montrer leur visage de manière collective est une façon de renverser symboliquement leur position d’ « invisibles » aux yeux du pays et du reste du monde.
Ces hommes et ces femmes construisent ainsi patiemment depuis 25 ans ce qui demeure une des expériences les plus poussées d’autonomie avec un système d’auto-gouvernement basé sur des assemblées locales.
Sera-t-il désormais impossible dans les rassemblements de soutien organisés ici en France, ou dans n’importe quelle autre lutte, de porter un passe-montagne en hommage aux rebelles zapatistes ?

Rebelles zapatistes à cheval

Interdire les masques ou même la dissimulation du visage par une cagoule relève donc d’une restriction importante de la liberté d’expression en manif, dans la mesure où cette dissimulation peut constituer une forme d’expression particulière, que ce soit dans la lignée d’illustres traditions contestataires ou en référence à des combats plus récents. Mais peut-être plus grave encore, cette interdiction risque aussi tout simplement d’empêcher certaines personnes de participer à des manifestations.

Préserver son anonymat en manif peut être une nécessité

A l’heure des chaînes d’infos en continu, des smartphones et des live vidéo sur facebook, on peut aisément admettre que quelqu’un qui participe à une manifestation est susceptible d’y être vu par à peu près n’importe qui autour de la planète. Alors imaginons une personne originaire d’un pays régi par une dictature, qui vit en France mais qui a encore de la famille dans ce pays. Imaginons qu’une révolte éclate dans ce pays, que des rassemblements de soutien s’organisent en France : en y allant masquée cette personne peut afficher son soutien à la révolte tout en préservant sa famille d’éventuelles représailles ou risquer de se faire arrêter si elle souhaite un jour retourner leur rendre visite.
Sans aller jusqu’à une situation aussi grave, de nombreuses personnes n’ont aucune envie que leur employeur ou des membres de leur famille ne soient au courant qu’elles participent à telle ou telle mobilisation. Si dissimuler son visage en manif devient interdit, toutes ces personnes risquent tout simplement de ne plus participer à des manifestations… Souvenons-nous des manifs de travailleur-ses du sexe avec des dizaines de femmes masquées !
Plus qu’une atteinte particulière à la liberté d’expression en manif, cette interdiction est donc aussi tout simplement une atteinte directe au droit de manifester.

Manifestation de travailleuses du sexe à Belleville

S’organiser pour limiter l’application de cette loi

Sauf un improbable renversement de la situation, cette loi risque très fortement d’être adoptée puis rapidement appliquée. Pour toutes les luttes actuelles et à venir, il convient donc de nous organiser afin de préserver au mieux notre liberté de nous exprimer et de manifester. Sans tomber dans le citoyennisme béat, les quelques libertés conquises dans le cadre des « démocraties » bourgeoises sont précieuses pour faire grandir nos luttes, diffuser nos idéaux de liberté et de justice sociale, construire ensemble un autre monde (un anti-monde ?) guidé par les principes d’autonomie et de pouvoir à la base. Cela a déjà été dit, le fond de l’air est brun et le fascisme n’est jamais loin. Extrême-droite au pouvoir ou pas, le virage autoritaire semble quasi-général à l’échelle mondiale. Cette loi n’en est qu’une des manifestations locales à l’échelle de notre pays, il convient donc de la combattre de toutes nos forces, y compris lorsqu’elle sera votée et appliquée.
En ce qui concerne la mesure particulière interdisant la dissimulation du visage, on peut déjà imaginer quelques stratagèmes pour rendre son application difficile : appeler tout le monde à venir masqué en manif (et le faire !), multiplier les manifs-carnavals et les rassemblements sous forme de bals masqués, que la dissimulation du visage devienne la norme du moindre événement public, que chaque lutte s’invente une thématique de déguisement où il est indispensable de se masquer !
Mais avant d’en arriver là, une prise de conscience massive — y compris de la part des principales organisations syndicales — de la gravité de cette mesure est absolument nécessaire : uni.e.s et solidaires face aux lois liberticides, nous sommes tou-te-s des casseurs-ses masqué.e.s !

C.B.

Notes

[2Il y a bien sûr eut le 22 février 2014, mais aussi d’autres comme à Rennes le 6 février 2016 !

lu sur parisluttesinfos