BOUQUINS #9 [Le propre et le sale / Debout-Payé / Chantier interdit au public]

Ce soir, trois idées de lectures :

Le propre et le sale, de Vigarello, est un livre d’histoire qui détaille les coutumes en terme d’hygiène de nos prédécesseurs. On y apprend notamment que les gens se nettoyaient en mettant des vêtements propres à une époque, parce qu’ils se méfiaient de l’eau, et qu’à certaines périodes du Moyen-âge, ils préféraient les étuves non-mixtes où batifoler. De quoi bousculer les représentations figées qu’on se fait du passé, et de nos corps.

 

 

Le roman de Gauz, Debout-Payé, est une sorte de chronique de la vie de vigiles et de leurs souvenirs à Paris. Les rencontres qu’ils font, ce qu’ils observent, leurs élucubrations (parfois complètement saugrenues ou carrément limites) pendant qu’ils surveillent un bâtiment vide ou l’entrée d’un magasin.

 

 

Et enfin, une BD (Chantier interdit au public, de Claire Braud), basée sur une enquête sociologique, dans laquelle tu suis la galère des intérimaires du bâtiment, pour beaucoup sans-papiers, et catégorisés par nationalité ou selon des préjugés racistes par les employeurs.

This entry was posted in LIVRES. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *