[antifascisme] Apprendre à reconnaître les médias d’extrême-droite pour mieux s’en débarrasser

Lors de manifestation du premier mai à Paris, Vincent Lapierre avait essayé de s’incruster dans le cortège du syndicat Solidaires et s’en était fait sortir. Le syndicat Solidaires vient de publier une fiche pour rappeler que certains médias d’extrême droite peuvent essayer d’infiltrer nos luttes :

Des sites d’extrême droite… mais qui ne le disent pas.

Plus dangereux, parce que moins connus ou n’apparaissent pas comme liés à l’extrême droite, des médias de « réinformation » surfent sur la méfiance, légitime, vis-à-vis des médias dominants… et en profitent pour véhiculer des idées d’extrême droite.

Parmi les sites cités on trouve TV Liberté, et sa ligne identitaire et pro-russe, Média-Presse.Info dans la tradition de l’extrême droite catholique, Nouvelles de France qui se revendique libéral-conservateur, Méta TV info.

Se revendique aussi de ce concept de « réinformation » lancé par De Lesquen et popularisé par Le Gallou : contre-info, Independenza, Agence2presse, Dreuz-infos, LDC News (Ligne de conduite), l’Agence Info Libre squattée par G-W Goldanel. Nouvelle ordre mondial se veut simplement « de droite ».

Une spéciale dédicace à Panamza, qui voit des complots israéliens partout.

Dans la catégorie au minimum complotiste/confusionniste, on peut ranger wikistrike, stopmensonges, alter-info, le cercle des volontaires, résistance authentique.

Des sites d’extrême droite, et qui ne s’en cachent pas

Parmi les sites politiques les plus visités, on trouve notamment des sites d’extrême droite, et les plus connus. Chacun d’entre eux à ses obsessions : Egalité et Réconciliation de Soral voit des juif-ves et homosexuel-les partout, Riposte Laïque est obsédé par l’islam, FdeSouche traite principalement du « fléau de l’immigration », Novopress illustre, sur le principe d’une revue de presse, les thèses des identitaires, Boulevard Voltaire est sur une ligne « d’union des droites », le Salon Beige pense que nous périrons toutes et tous en enfer tend que l’avortement sera légal et que la loi autorisant le mariage pour toutes et tous ne sera pas abolie.

Mais ces sites, s’ils sont beaucoup consultés, ne mentent pas sur ce qu’ils sont, et n’arriveront pas à piéger grand monde « dans notre camp »… même si nous n’avons pu voir des ami-es partager des vidéos « Gilets Jaunes » du nazi Boris Le Lay et de son site Breizatao.

Des dessinateurs d’extrême droite

Il arrive de voir des publications (tracts ou FB) de militant-es ou d’organisations « de notre camp », illustrées par des dessins de dessinateurs d’extrême droite. Ces dessinateurs ne dessinent pas des croix-gammées sur chaque dessin, et à l’exception des plus obsédés, une image sortie de son contexte peut être réutilisée de bonne foi par des militant-es progressistes. Quelque soit le dessin, même si on peut en partager le fond sur tel ou tel sujet, il est clair que nous ne pouvons utiliser d’illustrations venant de l’extrême droite.

Quelques dessinateurs fafs :

Marsault, raciste, sexiste et homophobe. Konk (Laurent Fabre), négationniste de la première heure. Ignace, qui ne rate jamais les journées de Synthèse Nationale. Chard (Françoise Pichard, qui signe également Pscharr) travaille pour Présent et Rivarol, mais illustre également des livres pour la jeunesse. Düf, obsédé par les immigré-es et encensé par Riposte laïque, Aramis (Philippe Colombani), passé par Minute, Présent, le FN et le MNR. Miège, qui bosse pour Présent, Minute, le cri du contribuable et connu pour ses caricatures de Taubira. Pinatel, qui a connu son heure de gloire dans les années 1960 et 1970 notamment dans Minute, et qui commence à être un peu liquide mais continue à publier. Tcho, obsédé par l’islam et donc un des dessinateurs préféré de Riposte laïque. Zéon (Pascal Fernandez), proche de Soral (à cette heure) et antisémite compulsif qui avait gagné un prix lors de l’édition 2016 du festival iranien de caricatures sur la Shoah.

Faux sites d’infos locales, mais vrais sites d’extrême droite

Recensés par les décodeurs du Monde, ces « sites qui ressemblent à de petits portails d’information locale et qui n’annoncent jamais leur réel intentions ». « Malgré des apparences de sites d’information « neutres », il suffit de se promener quelques minutes sur ces sites pour constater que quelques sujets (migrants, islam, chrétienté, insécurité) y occupent la majeure partie de la couverture éditoriale ». Parmi eux, Rhône-Alpes info, Lengadoc info, Nord actu, le très « offensif » Breizh Info, Infos Toulouse, Infos Bordeaux, Paris Vox, Nice Provence.

Des militants d’extrême droite… avant tout

Donc on ne répond pas à leurs demandes d’interview !

Vincent Lapierre et le Média pour tous

Après plusieurs années passées aux côtés d’Alain Soral, Vincent Lapierre a lancé fin 2018 sa petite entreprise Le Média pour tous. Cette rupture avec Soral était plus motivée par des raisons matérielles qu’idéologiques, Lapierre continuant à être obsédé par les « antifas »… et témoignant à la moindre occasion son amitié pour l’antisémite Dieudonné.

Très populaire chez certains Gilets Jaunes à qui il donne la parole différemment des médias dominants (mais néanmoins en sélectionnant ceux/celles-ci et les montrant selon ses propres critères) l’obligent à renforcer sa « protection rapprochée », en le confiant notamment à l’extrême droite radicale.

Pierre de Brague rédacteur en chef d’Egalité et Réconciliation, s’est mis à réaliser quelques interviews radios et vidéos dans les manifestations pas seulement d’extrême droite. Mais il ne semble pas décidé à imiter Lapierre et à se faire filmer en train de se faire bousculer.

 

Léopold Jimmy est le « reporter vedette » de l’agence Ligne de conduite. Quand il n’est pas en campagne électorale pour l’extrême droite, il parcourt les initiatives militantes et les manifestations filmant tranquillement ses adversaires.

 

Les cas de Russia TV et de Sputnik

RT est financée par le pouvoir russe, ce n’est pas un scoop, et si ce pas le seul média à être la « voix de son Etat », force est de constater que la ligne éditoriale, notamment sur les questions internationales, est celle du Kremlin.

Au-delà de cet aspect non négligeable, RT relaie très complaisamment les propos et thèses de l’extrême droite française, donnant largement la parole aux dirigeant-es du Rassemblement national. Et nous n’oublions pas la « couverture » qui a été faite par RT du procès des assassins de Clément Méric.

Le site Sputnik peut être comparé à RT, mais à ces reproches, on peut ajouter un côté racoleur, mélangeant à des articles « sérieux » des articles sensationnalistes à base de « vidéos choc » ou de « secret révélé ».

Edité par le groupe de travail Ripostes syndicales contre l’extrême droite de l’union syndicale Solidaires.

La fiche en PDF ici

ATTENTION aux médias d’extrême droite !!!

Informations lues sur La Horde (média antifasciste)

 

This entry was posted in ANTIFASCISME and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.