[Cévennes] 27 août 2019 : ⛔ Rassemblement contre l’arrêté municipal « anti-tract » à Saint Jean du Gard

EDIT : suite à de l’agitation au court d’un marché, l’arrêté a été annulé !!

Le village de Saint Jean du Gard est sous haute tension depuis qu’un récent arrêté municipal interdit de distribuer tracts et flyers sans autorisation préalable. Un nouveau rassemblement est appelé mardi 27 août pour s’opposer à cette mesure liberticide et pour dénoncer les tentatives d’intimidations policières ayant eu lieu lors des précédentes mobilisations.

La municipalité de Saint Jean du Gard persiste dans le mépris de la population du village et a encore fait envoyer les forces de l’ordre ce mardi 20 août au marché pour tenter de faire appliquer son arrêté anti-tract. Continue reading « [Cévennes] 27 août 2019 : ⛔ Rassemblement contre l’arrêté municipal « anti-tract » à Saint Jean du Gard »

[Manifestation] Justice pour Steve 😢 – Samedi 3 août à Nantes

Plus d’un mois après, le corps de Steve a été repêché dans la Loire.
Le même jour, Edouard Philippe annonce que « Selon l’IGPN, aucun lien ne peut être établi entre l’intervention des forces de l’ordre et la disparition » de Steve Maia Caniço.

A nouveau, l’impunité des meurtres policiers est dévoilé au grand jours.
Pour défendre le droit de danser et contre l’impunité policière, une manifestation est prévue ce samedi 3 août à 13h place du Commerce.

Communiqué de la Coordination Nationale des Sound systems : Nous apprenons aujourd'hui la découverte du corps de Steve…

Gepostet von Testitek Family am Dienstag, 30. Juli 2019

Continue reading « [Manifestation] Justice pour Steve 😢 – Samedi 3 août à Nantes »

Paris : grande manifestation contre le projet de loi asile/immigration du 18 juin

Appel à manifester à Paris, Place de la République, le samedi 2 juin 2018 à 14h.

Le projet de loi appelé « Asile-Immigration » présenté par Gérard Collomb arrivera au Sénat ldébut juin pour être examiné en commission avant le débat en séance, la semaine du 18 juin. C’est l’une des dernières chances de mobilisation contre ce projet de loi dangereux.

Pour le retrait du projet de loi asile-immigration

Le projet de loi asile-immigration de Collomb et Macron a été voté à l’Assemblée nationale.

Pour être adopté il doit aussi être voté en juin par le Sénat.

Il faut imposer le retrait de cette loi raciste et liberticide qui légitime encore plus la chasse aux étrangerEs, les contrôles policiers, les mesures d’enfermement, y compris pour les enfants, et les idées du Front National.

Les collectifs de sans-papiers de la région parisienne appellent tout le mouvement social à manifester à leurs côtés le samedi 2 juin de la place de la République au Sénat.

– Liberté de circulation et d’installation

– Stop Dublin, ni rétention, ni expulsions

– Régularisation de touTEs les sans-papiers Continue reading « Paris : grande manifestation contre le projet de loi asile/immigration du 18 juin »

(Se) protéger et (se) soigner en manif : réflexes individuels et collectifs

Voici des conseils de soins et de réflexes de base pour les manifs / actions, utiles par les temps (et la répression) qui courent. Ce n’est pas une formation pour devenir street medic, ce n’est pas exhaustif, c’est synthétique, mais ça devrait quand même aider. Parce que c’est bien si un maximum de monde sait en faire un minimum, sans pour autant s’improviser médecin. Il faut savoir quand laisser la place, déléguer, que ce soit au SAMU ou à ses camarades. Apprendre à communiquer et se relayer est compliqué mais nécessaire, pour la sécurité des soignant-e-s comme des soigné-e-s. Pour plus d’autonomie, d’attention, de solidarités et de force dans nos luttes !

Point vocabulaire : les mots tels que « urgent » et « grave/signes de gravité » entendent une urgence médicale induisant un risque important voire vital pour la personne, et nécessitant donc très probablement une évacuation.

Le PDF de la brochure à télécharger

Brochure et article à lire sur Iaata

Assemblée générale et projection à Paris 7

AG paris 7Après la pause estivale, l’université Paris 7 reste mobilisée contre la loi travail et son monde !

Première assemblée générale le 14 septembre à 17h00 suivi de la projection du film « Alors c’est qui les casseurs » !
Nouvelle manifestation prévue le 15 septembre à 14h00.

L’occasion de montrer au gouvernement notre détermination à ne rien lâcher, sur la fac et au delà !

Vu sur Paris7 en lutte

Appel à une manif de réoccupation [Bure]

manif réoccupation bure 2016Samedi 16 Juillet, on reprend la forêt !

Ils ont donc envoyé les casqués par dizaines. On les a vu poindre à l’horizon peu avant six heures du matin, jeudi 7 juillet. Les casqués, les fourgons, les tracteurs, les bulldozers, les poids-lourds, les hélicoptères. Ô sinistre parade venue nous déloger !
Depuis le 19 juin, collectifs, associations, habitant.e.s en résistance, paysan.e.s vivaient dans et avec la forêt libérée de Mandres-en-Barrois en construisant des cabanes là où l’ANDRA a déboisé.
À l’heure où les nucléocrates tentent de légaliser le cimetière atomique à l’Assemblée Nationale, nous, nous avons occupé joyeusement la plateforme de Cigéo, symbole du début des travaux.
Ce front contre l’empire nucléaire, brèche fragile, a été ouvert et tenu de diverses manières : sabotages, pique-nique, occupation, actions juridiques et le ralliement de plus d’une soixantaine d’associations. Tout ceci a enrayé la machine de l’ANDRA jusqu’à la pousser à employer la force.
Cette expulsion ne signe en rien une défaite. Elle renforce plutôt notre colère, notre rage et notre détermination.

La suite sur Plus Bure sera leur chute…

Riot in a cell block – Par Alèssi Dell’Umbria

Après la manif du 14 juin, j’insinuais que bientôt nous devrions manifester à l’intérieur d’une fan-zone… Et quelques jours après, ce fut la lamentable promenade en cage Bastille-Bastille le long du canal de l’Arsenal…

Le principe de la clôture est de toutes façons constitutif de ce monde -le capitalisme prend son essor à partir de la procédure dite des enclosures, Marx et Luxemburg en ont suffisamment parlé. Et un monde fondé sur l’appropriation privative ne peut penser le social autrement qu’en terme de clôture. L’occupation de l’espace extérieur, dit public, ne peut se concevoir, dans cette perspective dominante, que sous la condition d’une clôture : ainsi les installations sportives sont pensées comme espace clos, qui sert aussi bien à contenir des foules de spectateurs que de prisonniers (du Vel d’Hiv aux stades chiliens). Et si le stade ne peut contenir tous les spectateurs, les autorités font installer des fan-zones comme à l’occasion de l’Euro de football…

la suite sur lundi.am

Rassemblement de soutien à l’Attiéké le 25 juin à 11h, Saint-Denis

Aujourd’hui, l’Attiéké est menacé d’expulsion. Nous sommes convoqué.e.s le 7 juillet au tribunal, face au propriétaire, la Fédération française de triathlon. Derrière, c’est l’expulsion qui s’annonce, avec 40 personnes qui vont se retrouver à la rue. Hier mal-logé-es aujourd’hui menacé-es d’être expulsé-es, sans qu’il n’y ait aucune procédures de relogement. C’est la fin d’un lieu de résistance qui fait vivre les luttes et les solidarités à Saint-Denis.

Nous appelons toutes les forces, tous les collectifs de la ville à s’unir pour revendiquer avec l’Attiéké :
– la réquisition de l’Attiéké ou d’un bâtiment vide par la mairie de Saint-Denis
– le relogement des habitant-es
– la régularisation des habitant.e.s
Nous appelons à se rassembler Samedi 25 juin à 11h devant la Mairie de Saint-Denis
Nous appelons à une semaine de lutte entre le 1er et le 7 juillet.
Samedi 2 juillet, nous appelons à une grande manifestation pour s’opposer à l’expulsion.attieke-st-denis

Tout l’article sur Paris luttes infos

Mémoire d’une hydre

hydreLes naïfs croient que les créatures magiques n’existent pas, mais je sais quelles puissances ont présidé à ma naissance et toutes sont réelles : crue, étoiles, force, colère, amitié, terre, mer et feu, et détermination. Je suis fille de la victoire qui engendre d’autres victoires. Je suis une hydre à mille têtes et mille fois plus de jambes, de bras, d’yeux.
J’ai mille têtes qui viennent de partout, dans toutes sortes de véhicules, que mon ennemi tente de bloquer. Mais il n’y parvient jamais, tant l’attraction est forte.
Les yeux de mon ennemi sont gros, uniques, noirs et globuleux, disséminés dans la ville. Je les lui crève à coups de manche ou de pavé, pour me rendre invisible. Les milliers de corps et de visages qui me composent se ressemblent tous, innombrables jumeaux, sosies démultipliés. Il sont jeunes et vieux, marchent et s’arrêtent et courent, portent des K-way, des chasubles, des vestes, des talons hauts et des baskets, des masques blancs, des sacs à dos, des sacs de pierre, des trousses de soin et des banderoles.
J’ai mille têtes que je ne surveille pas, mais qui prennent soin les unes des autres. Qu’on touche à un seul de mes corps, je prends la forme d’un groupe de dockers ou d’une horde d’amis et j’attaque à mains nues, à coups de casques, de barres de fer, je frappe, j’insulte, je repousse.

Lire la suite sur la page de Rouen dans la rue