đŸ‘ïžâ€đŸ—šïž Parlons de Signal 📮

Signal c’est l’application de messagerie chiffrĂ©e du moment. Son usage se rĂ©pand, sans rĂ©flexions collectives sur ses consĂ©quences. Signal modifie nos pratiques d’organisations, nos relations sociales et notre rapport Ă  la sĂ©curitĂ©. Voici une brochure proposant des pistes de discussions.

La brochure qui suit a Ă©tĂ© initialement publiĂ©e en anglais sur le site North Shore Counter Info Je suis tombĂ© dessus par hasard en me promenant sur les internets. Assez vite j’ai Ă©tĂ© frappĂ© de voir Ă  quel point l’auteur·e pointait du doigt les mĂȘmes problĂšmes auxquels j’ai pu ĂȘtre confrontĂ© avec Signal – pour celleux qui l’ignorent encore Signal est une messagerie chiffrĂ©e utilisable depuis un smartphone ou un ordinateur, la premiĂšre partie de la brochure revient plus longuement sur son origine et son usage. Ces derniers mois, la majoritĂ© de mon entourage s’est mis Ă  utiliser Signal. L’existence de cette application m’a pas mal convaincu de possĂ©der un smartphone, et je ne crois pas ĂȘtre le seul.

Visiblement en AmĂ©rique du Nord le phĂ©nomĂšne s’est dĂ©jĂ  produit il y a quelques annĂ©es, entraĂźnant un certain bouleversement des pratiques et des relations sociales dans les milieux autonomes. La mĂȘme chose commence Ă  arriver ici, en France, et comme l’explique l’auteur·e, il n’y a pas que du bon lĂ -dedans. Si j’évoque l’injonction Ă  ĂȘtre joignable en permanence, la surĂ©valuation de la protection amenĂ©e par Signal, l’exclusion sociale des personnes non pourvu·e·s de Signal, les groupes oĂč se rĂ©pandent des vents de panique, etc, je suis sĂ»r que ça parlera Ă  beaucoup de monde. Tout ceci, et beaucoup d’autres choses sont discutĂ©es dans cette brochure, plus quelques conseils pour Ă©viter les erreurs les plus grossiĂšres, et Ă  minima inciter chacun·e Ă  questionner et discuter son usage de Signal.

N’étant pas vraiment bilingue, quelques erreurs de traductions se sont sĂ»rement glissĂ©es Ă  quelques endroits, notamment lorsqu’il s’agissait de retranscrire de l’argot. Le texte original ayant Ă©tĂ© Ă©crit depuis le Canada anglophone les rĂ©fĂ©rences ne collent pas toujours avec la France, surtout lorsque sont Ă©voquĂ©s des textes de lois. J’ai fait le choix modifier le texte Ă  la marge, en ajoutant parfois des notes propres au contexte français.

Lien vers la brochure en format A4

Lu sur iaata.info (réseau mutu toulousain)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *