[interview historien] « Hitler n’aurait pu prendre le pouvoir sans la complicité d’élites bourgeoises »

Face aux débats qui, en (anti)fRance, ont agité les esprits suite aux élections européennes à propos de l’abstentionnisme et des dangers de l’élection de députés RN ; on a trouvé intéressant de rappeler les circonstances de l’accession au pouvoir du parti nazi en allemagne, à travers cet interview d’un historien (Ian Kershaw). Parce qu’elles votent, les populations sont souvent rendues responsables de la montée du populisme et du fascisme, alors que dans ce cas (pourtant omniprésent dans l’imaginaire occidental donc que l’on serait censé.e.s bien connaître), on peut voir que ce sont les classes dirigeantes qui ont permis aux nazis de prendre le pouvoir. 

/!\ Propos recueillis par un journaliste de la presse bourgeoise, des propos pourraient heurter votre sensibilité 😉

Une question obsède l’Allemagne et l’Europe depuis quatre-vingts ans : comment un peintre raté, sans fortune ni éducation, un marginal désaxé, incapable d’entretenir une relation humaine stable, a-t-il pu prendre le pouvoir dans l’un des Etats les plus avancés du monde ? Sans la complaisance puis la complicité d’une partie de l’élite allemande, écrivez-vous dans votre monumentale biographie de Hitler, rien n’aurait été possible. Pourquoi ?

– A plusieurs étapes cruciales de son ascension, Hitler a bénéficié de protections en haut lieu. Cela n’explique pas tout, évidemment. L’humiliante défaite de 1918, l’hyper-inflation de 1923, la grande crise économique de 1930, le rejet de la République de Weimar, les talents d’orateur de Hitler et bien d’autres facteurs ont concouru à cette prise du pouvoir. Mais celle-ci n’était pas inéluctable. De 1919, quand tout a commencé, à 1933, nombre de responsables politiques, judiciaires ou militaires auraient pu stopper la carrière du futur dictateur. Mais la plupart n’ont même pas essayé. Pis, beaucoup l’ont favorisée pensant qu’ils pourraient en tirer profit.

Vous dites qu’il aurait pu être stoppé dès 1919… Continue reading « [interview historien] « Hitler n’aurait pu prendre le pouvoir sans la complicité d’élites bourgeoises » »

Extrême-droite: la terreur qui n’était pas terroriste.

A Paris, au début du mois de juin on a jugé des terroristes. Quelques jeunes hommes d’Alsace Lorraine qui ont décidé, en 2013, de partir combattre en Syrie. Où ils se sont retrouvés dans les rangs de Daech. Ces jeunes hommes ont fait la guerre, quelques mois. Ils sont revenus assez vite,  ont été arrêtés quelques semaines après leur retour et sont en prison depuis. Le procureur a réclamé la peine maximum pour «association de malfaiteurs en vue de la préparation d’actes de terrorisme».

En Ukraine, à peu près simultanément, Gregoire Moutau, un jeune homme de la même région que les précédents a été arrêté. Ce n’est pas un terroriste, du moins si l’on en croit la communication de l’Etat français qui a tenu à écarter publiquement cette qualification. Grégoire Moutau partait régulièrement en zone de guerre ukrainienne, il est d’extrême-droite, il a été pris à la frontière avec une centaine de kilos d’explosifs et des armes de guerre. Sur des enregistrements diffusés par les services de sécurité ukrainiens, on entend la voix présentée comme celle du jeune homme détailler des objectifs d’attentats.
Qu’est-ce qu’un terroriste ? Le débat serait long. Une chose est certaine : en France, de toute façon, un terroriste n’est pas un militant d’extrême-droite.
La sentence ne souffre quasiment aucune exception.
l’article en intégralité sur infos-antiraciste

Le RAGARD ROCK FEST un festival néo-faciste dans l’ain fin juillet !!

Une nouvelle fois les groupuscules fascistes ont prévu d’utiliser un festival de métal pour répandre leur immondice. Manifeste d’un riverain pour l’interdiction du festival RAGNARD ROCK FEST.

L’an passé, bien qu’habitant dans les environs, je n’ai su qu’après coup que s’était tenu un festival métal avec des groupes plus que relou, carrément ouvertement néo-fascistes, dans notre région. Je ne suis pas du tout ce qu’il se passe dans la scène métal, mais là, cela fait plusieurs semaines que nous sommes nombreu-s-es à savoir que le RAGNARD ROCK FEST se tiendra à Simandre-sur-Suran les 22. 23. 24 juillet prochain.

lire la suite sur Rebellyon

Les soucoupes volantes nazies

flyingobjects55_21

Par Melmothia

« C’est formidable : je viens de comprendre que ma grand-mère était une espionne vénusienne… En effet, personne n’a jamais prouvé le contraire. » – Patrick Gross, Le énième retour des soucoupes volantes nazies.

Le mythe des soucoupes volantes nazies est une nébuleuse de théories agglutinant ésotérisme, ufologie et complotisme. « Chaque fois réfutées, chaque fois remises sur le tapis comme si de rien n’était » selon la formule de l’ufologue Patrick Gross, ces thèses, qui ressurgissent régulièrement depuis 50 ans, doivent susciter la plus grande méfiance, d’autant que ses émules sont majoritairement des nostalgiques du National-Socialisme.

 Dès la fin de la Seconde Guerre mondiale, des rumeurs ont couru sur une possible survivance du Führer, l’existence d’armes secrètes, l’aide apportée au IIIe Reich par des magiciens ou par des extraterrestres. Si elles viennent majoritairement de partisans du nazisme, ces spéculations sur la présence de ressorts occultes, en marge de l’histoire officielle, ont la capacité de séduire à la fois ses adeptes et ses détracteurs. Les premiers y voient la promesse d’une revanche et l’espoir d’un retour messianique d’Hitler, les seconds y trouvent une explication à l’inexplicable en renvoyant à la charge d’une altérité – magiciens, démons ou visiteurs d’une autre planète – l’horreur et la barbarie nazies.

Nées dans les années 50, ces thèses s’ouvrirent par des spéculations technologiques, avant de s’imprégner de New Age dans les années 70, pour renouer plus récemment avec une interprétation ufologique. Le tout s’est intimement mêlé, au point qu’on peut désormais croiser sur internet des histoires d’illuminés nazis extraterrestres en provenance de galaxies lointaines sans que cela ne choque plus personne – ou presque.

Les-soucoupes-volantes-nazies01

L’ufologue et illustrateur américain Jim Nichols s’est spécialisé à partir des années 80 dans les œuvres représentant des ovnis. Plusieurs de ses créations développent le thème des soucoupes volantes nazies. Son site internet.

LA SUITE SUR KAOSPHORUS